Lettre écrite de New-York annonçant l'envoi de plusieurs caisses de minéraux contenant entre autre du fer natif et de la tourmaline. Il parle d'un article qu'il a rédigé sur le fer natif de Bitleberg dans les Ardennes. Il réclame des livres nouveaux par l'intermédiaire d'un négociant à Bordeaux, M Brown. [[2]]

Cette page est protégée. Merci de vous identifier avant de transcrire ou de vous créer préalablement un identifiant.

aux soins de Monsieur Jean Louis Brown négociant à Bordeaux qui se chargera de me l'envoyer. S'il y a des livres nouveaux vous aurez la bonté de me les envoyer et six copies de l'ouvrage de M Hauy. Il me manque des minéraux de Moravie tels que les lepidote. Je vous prie de m'en envoyer. J'ai quelques quintaux de tourmalines verts et bleus et rouges avec [?] et vert que je peux vous envoyer quand l'occasion se trouve. Le vaisseau l'Orbit par qui cette lettre part doit revenir dans peu. Le [?] se chargera à Moutiers de toutes lettres ou autres objets pour moi. Il se trouvera chez Mons[sieur] [N?]. Je vous prie d'accepter les expressions de ma plus parfaite estime et amitié

Votre dévoué serviteur G Gibbs

Pour G de Laumont Inspecteur général des mines